La Russie, 3ème partenaire commercial de l'UE

Publié le par Adriana Evangelizt

La Russie est le troisième partenaire commercial de l'UE

 

MOSCOU, 25 mai - RIA Novosti. Entre 1999 et 2005, les échanges de biens entre l'UE et la Russie ont plus que triplé en valeur: les exportations sont passées de 16,6 milliards d'euros à 56,4 milliards et les importations de 34,3 milliards à 106,7 milliards.

En conséquence, le déficit de la balance commerciale de l'UE avec la Russie s'est creusé et est passé de 17,6 milliards en 1999 à 50,3 milliards en 2005. Ce déficit accru a été dû aux importations d'énergie, qui ont augmenté de 17,6 milliards en 1999 à 70,6 milliards en 2005.

La part de la Russie dans le total du commerce extérieur de biens de l’UE a doublé entre 1999 et 2005. En 2005, la Russie comptait pour un peu plus de 5% des exportations de l'UE et 9% des importations de l'UE. Elle était ainsi le troisième plus important partenaire commercial de l'UE, après les États-Unis et la Chine.

À l’occasion du sommet Union européenne - Russie, qui se tiendra le jeudi 25 mai 2006 à Sochi, en Russie, Eurostat, l’Office statistique des Communautés européennes, publie les données relatives aux échanges commerciaux entre la Russie et les 25 États membres de l’UE.

Les exportations dominées par les produits manufacturés et les importations par le pétrole et le gaz

En 2005, les exportations de matières premières de l’UE vers la Russie se sont élevées à 5,7 milliards d'euros et les importations à 75,5 milliards, soit un déficit de 69,8 milliards. Les exportations de produits manufacturés de l’UE25 vers la Russie ont atteint 49,5 milliards et les importations 16,9 milliards, soit un excédent de 32,6 milliards.

La moitié des exportations de l’UE vers la Russie en 2005 ont été des machines et véhicules1, alors que l'énergie a représenté les deux tiers des importations. Au niveau détaillé, les principales exportations de l’UE vers la Russie ont été des appareils d'émission et de transmission pour la radiophonie et la téléphonie, des médicaments, des véhicules automobiles, des avions, des ordinateurs et des pièces détachées, ainsi que des machines à laver, tandis que les principales importations ont concerné le pétrole, le gaz, le charbon et le nickel.

L'Allemagne et l'Italie, principaux partenaires commerciaux de la Russie parmi les États membres.

Parmi les États membres de l'UE, l'Allemagne a été, de loin, le premier pays exportateur vers la Russie en 2005, avec 17,2 milliards d'euros, soit 30% du total, suivie de l'Italie (6,1 milliards, soit 11%) et de la Finlande (6,0 milliards, soit 11%). L'Allemagne (20,7 milliards, soit 19%) a également été le principal pays importateur, suivie de l'Italie (11,8 milliards, soit 11%) et des Pays-Bas2 (10,8 milliards, soit 10%).

Seuls cinq États membres ont dégagé un léger excédent commercial avec la Russie en 2005, tandis que les vingt autres États membres ont enregistré des déficits. Les plus importants ont été observés aux Pays-Bas (-6,3 milliards), en Italie (-5,7 milliards), au Royaume-Uni (-4,7 milliards), en France (-4,3 milliards) et en Espagne (-4,0 milliards).

Sources : Ria Novosti

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article