Les 2/3 des Européens contre le nucléaire

Publié le par Adriana Evangelizt

Pour confirmer ce que nous disions précédemment. Que font ces armes nucléaires en Europe ? Voir à ce propos la doc en anglais US nuclear weapons in Europe...

Les deux tiers des Européens veulent une Europe sans armes nucléaires.

Alors que s’achève à Paris l’assemblée des parlementaires de l’Otan, et à une semaine d’un Conseil des ministres de l’Otan, Greenpeace publie les résultats d’un sondage sur la présence de bombes nucléaires américaines en Europe (1). Selon cette enquête, les deux tiers des habitants des pays européens qui accueillent ces bombes veulent vivre dans une Europe sans arme nucléaire. Greenpeace demande donc aux ministres de la Défense, qui doivent se réunir le 8 juin à Bruxelles pour le Conseil des ministres de l’Otan, de renvoyer ces armes nucléaires aux Etats-Unis.

Certains autres pays membres de l’Otan (Canada, Grèce, Danemark, Islande) ont déjà choisi de renvoyer aux Etats-Unis les bombes américaines qu’ils abritaient. Mais seize ans après la fin de la Guerre froide, 480 bombes nucléaires américaines sont encore présentes dans six pays européens : l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, les Pays-Bas, la Turquie et la Grande-Bretagne. 60% des habitants de ces pays l’ignorent. Et quand on les informe de la présence de bombes américaines dans leur pays, la plupart des personnes interrogées se déclarent inquiètes. Elles ont raison. Chacune est dix fois plus puissante que celle d’Hiroshima. Ensemble, elles pourraient raser l’Europe entière.

Un nouveau rapport de Greenpeace, intitulé « Garantir notre sécurité, assurer notre survie. Pourquoi il est nécessaire que les bombes nucléaires américaines de l’OTAN quittent l’Europe » (2), révèle l’importante menace que constitue la présence de ces bombes. Chacune d’elles constitue une cible potentielle pour une action terroriste et présente un risque d’accident. Chacune est aussi un obstacle à la réduction de l’arsenal nucléaire tactique de la Russie comme à la poursuite de négociations sur le programme nucléaire iranien. Greenpeace affirme aussi que le président des Etats-Unis pourrait décider d’utiliser ces bombes nucléaires sans la permission du pays d’accueil. Et un récent article du New Yorker (3) a révélé que le gouvernement américain n’excluait pas d’employer des bombes B61 – ce sont celles qui sont présentes en Europe – contre la population iranienne. « Il est urgent de débarrasser une fois pour toute l’Europe de ces armes », déclare Donna Mattfield, en charge de la campagne Désarmement nucléaire à Greenpeace International.

Les pays membres de l’Otan sont sur le point de réviser le mandat de l’Alliance atlantique. Ce doit être l’occasion pour les responsables politiques européens, qui vont se réunir à Bruxelles le 8 juin, de soutenir la demande de leurs concitoyens qui réclament le désarmement nucléaire de l’Europe. Greenpeace appelle les ministres de la Défense de l’Otan à renvoyer ces bombes nucléaires aux Etats-Unis. « En renvoyant les bombes nucléaires américaines, les dirigeants européens peuvent répondre de manière concrète aux inquiétudes de leurs concitoyens, renforcer la position de l’Europe dans les négociations avec l’Iran et la Russie, tout en agissant positivement en faveur du désarmement nucléaire et de la paix du monde », conclut Donna Mattfield.

Comme membre de l’Otan et puissance nucléaire majeure, la France devrait profiter du Conseil des ministres du 8 juin pour rappeler la nécessité de relancer le désarmement nucléaire au niveau mondial et européen. « En poursuivant la construction du missile nucléaire M51, qui menace directement les pays non nucléaires, la France transgresse le Traité de non prolifération, affirme Xavier Renou, chargé de la campagne Désarmement de Greenpeace France. Le prochain Conseil des ministres de l’Otan pourrait être une excellente occasion pour notre pays de se remettre dans le droit chemin en réaffirmant la nécessité de faire de l’Europe une zone sans arme nucléaire. »

Notes: (1) – Sondage téléchargeable ci-contre : http://www.greenpeace.org/france/press/reports/nuclear-weapons-in-europe-sur


(2) – Rapport téléchargeable ci-contre : http://www.greenpeace.org/france/press/reports/rapport-OTAN


(3) – S. M. Hersh, The Iran Plans: Would President Bush go to war to stop Tehran from getting the bomb?, New Yorker, 07/04/2006

Source :
http://www.greenpeace.org/france/news/les-deux-tiers-des-europeens-v

Sources : Samizdat

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article