Bush veut que l'UE fasse des concessions

Publié le par Adriana Evangelizt

Bush veut des concessions de l'UE sur l'agriculture à l'OMC

Le président américain George Bush a déclaré que l'Union européenne devait faire des concessions sur l'agriculture dans les négociations mal en point sur le commerce international et que Washington était prêt à en faire autant.

Bush a estimé que le cycle de négociations de Doha, lancé fin 2001 par l'Organisation mondiale du commerce (OMC), entrait dans une phase critique.

Le mois dernier, Pascal Lamy, le directeur général de l'OMC, a fixé à la fin juin la date butoir pour la conclusion d'un accord sur la réduction des droits de douane et des aides à l'agriculture et à l'industrie, deux dossiers sur lesquels achoppe l'ensemble du cycle de Doha.

Un échec sur l'agriculture et l'industrie ne laisserait aux 149 Etats membres de l'OMC que trop peu de temps pour pouvoir conclure un compromis sur le reste des questions en suspens.

Les Etats-Unis estiment que d'importantes réductions de droits de douane sur les produits agricoles sont nécessaires pour qu'un accord se traduise réellement par des flux accrus d'échanges. L'UE juge "irréalistes" les exigences de Washington en la matière et lui demande de réduire encore ses subventions agricoles.

"UN MONDE DE LIBRE-ECHANGE"

L'Union européenne et les Etats-Unis sont critiqués pour leur manque de concessions sur le chapitre agricole tandis que les pays les plus riches souhaitent voir le Brésil et l'Inde ouvrir davantage leurs marchés aux produits manufacturés étrangers.

Des simulations montrent que les offres de réduction des aides publiques présentées par l'Union européenne comme par l'administration américaine ne réduiraient en fait que peu les montants globaux dépensés.

Bush estime que le Groupe des 20 nations, rassemblant des pays d'Europe, d'Amérique du Sud et d'Asie, doit faire un choix concernant l'industrie.

"Je pense que les pays européens doivent prendre une décision difficile sur l'agriculture et les pays du G20 sur l'industrie, et les Etats-Unis sont prêts à les suivre dans ces décisions délicates. C'est mon message au monde", a ajouté le président américain.

Il a précisé qu'il allait porter ce message en Europe la semaine prochaine à l'occasion du sommet Etats-Unis/Union européenne à Vienne.

"Le monde doit maintenant se rassembler pour devenir un monde de libre-echange", a-t-il assuré.

Si des compromis se dégagent en juin sur l'agriculture et l'industrie, l'OMC aura un mois pour conclure les négociations sur plusieurs autres dossiers encore en suspens.

Il faudrait ensuite plusieurs mois supplémentaires pour mettre au point un accord global, qui doit être conclu avant fin de l'année pour permettre sa signature officielle avant l'expiration l'an prochain des pouvoirs spéciaux de négociation accordés à Bush par le Congrès américain, pouvoirs que celui-ci ne semble pas prêt à renouveler.

Sources : L'Express

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans UNION EUROPEENNE USA

Commenter cet article