L'UNION EUROPEENNE ET LA PALESTINE

Publié le par Adriana EVANGELIZT

En votant NON à l'Europe, nous avons aussi voulu souligner notre désapprobation quant à la façon dont l'Union se comporte avec les droits de l'homme. Pour plaire à Poutine, le dossier Tchétchénie est désormais lettre morte et enterré sous des fagots. Mieux, on traite avec Israël  tant au point de vue politique qu'économique et ceci est inacceptable. Ce pays entre-t-il dans les normes vis-à-vis de son comportement avec les palestiniens depuis plus d'un demi-siècle ? La première question que l'on se pose est "Pourquoi cet Etat siège-t-il à l'ONU avec d'autres qui bafouent complètement les droits de l'homme ? Mais il est vrai que la Constitution ressemble à s'y méprendre à la Charte de l'ONU. Des mots qui ne veulent rien dire où les droits humains et la liberté sont bafoués. Personne n'aura donc jamais le courage de prendre une position ferme envers l'Etat "démocratique" d'Israël qui n'exerce la démocratie qu'envers une seule sorte de personnes ? Ceci est inacceptable.

Voir aussi :

Lettre ouverte à l'Union européenne par des leaders palestiniens et israéliens

L'aide financière européenne

Renouvellement de l’accord de coopération scientifique entre l’Union Européenne et Israël

 

L'Union Européenne et Israël

Les échanges continuent

Union européenne - Israël

 

Morgantini : L'Europe ferme les yeux sur la construction criminelle de Mur d'Apartheid en Cisjordanie

 

 

 

PALESTINE. 11 Juin 2005. Luisa Morgantini, présidente de la Commission du Développement de Parlement européen se déclare déçue du fiasco européen d'utiliser sa force et ses pouvoirs exécutifs pour arrêter le plus grand crime, jamais perpétré contre l'humanité; la construction du Mur d'Apartheid en Cisjordanie.

 

 

Pendant une interview avec le quotidien Al Quds al Arabi, basé à Londres, Morgantini a affirme que Israël essayait d'habitude d'accuser celui qui le critique d'être anti-sémite. Mais, la vérité est que la continuation de l'occupation israélienne dans les territoires palestiniens est vraiment " anti-sémite ".



Interviewé sur les activités de l'Union Européenne afin d'empêcher la construction de ce Mur, Morgantini exprime sa conviction sur la position de l'UE qui sollicite une différence de vue de celle du parlement européen sur Israël.



" L'Union Européenne n'a pris aucune mesure sérieuse afin de résister au mur, en particulier, suivant à l'ordre donné par la Cour Internationale de Justice qui avait condamné le mur, elle n'a pas demandé sérieusement l'implémentation de l'ordre de la Cour ", a déclaré Morgantini au quotidien.



" L'Union ne travaille pas suffisamment ou même pas du tout ".



En ce qui concerne le parlement européen, elle a précisé qu'à la suite de l'ordre émis par la Cour Internationale, le parlement européen avait pris plusieurs décisions, mais aucun mécanisme n'était encore établi pour les implémenter.



Répondant à une question sur la politique du discernement israélien, utilisée contre les Palestiniens, Luisa MORGANTINI, eurodéputée, cofondatrice du mouvement Femmes en noir contre la guerre, indique que l'Israël démocratique tel qu'il prétend, est limité en l'appelant à appliquer les résolutions de l'ONU quant à la cause palestinienne.



Luisa Morgantini (née le 5 novembre 1940, à Villadossola, Italie) est membre du parlement européen. L'année dernière elle a obtenu un second mandat, et le 23 juillet a été élue comme, présidente de la commission Développement du Parlement européen.



Sources : http://www.ipc.gov.ps/ipc_new/france/details.asp?name=5339

Commenter cet article