L'UE mise à l'amende à cause des OGM

Publié le par EVANGELIZT

Oui, bien sûr, l'OMC nous cherche des poux parce que l'on ne veut pas consommer des OGM. Qui noyaute l'OMC, les Etats-Unis ? Et qui produit les OGM ? Les Etats-Unis ? On sait comment ils mangent chez eux et combien il y a d'obèses aussi... les OGM sont cancérigènes, aucune preuve n'a été apportée du contraire. Nous ne comprenons pas pourquoi on serait obligés de consommer leur merde. Toutes ces organisations qui ont été créées, OMC, FMI, Banque Mondiale, et même l'ONU ne servent qu'à servir les ambitions des USA, ruiner les peuples et ainsi les asservir à ces tout-puissants dont nous ne voulons pas. On sait ce qu'ils font avec les OGM, ils les donnent aux pays sous-développés alors qu'ils savent très bien qu'ils sont nocifs. Ils en ont même distribué en aide alimentaire en Chine qui les a refusées, en Irak et en Afghanistan. Les Etats-Unis sont une honte par leur façon d'agir et leurs gouvernants ne pensent qu'à faire du fric. Voilà ce que nous en pensons.

Importation des OGM

L'UE mise à l'amende

par Pauline Lecuit

L'Organisation mondiale du commerce a condamné l'Union européenne et six de ses Etats membres, dont la France, pour son régime d'importation d'organismes génétiquement modifiés, jugé trop protectionniste

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a appelé hier l'Union européenne et six de ses Etats membres, dont la France, à assouplir leur régime d'importation d'organismes génétiquement modifiés (OGM).

Cet avis, rendu dans un rapport confidentiel d'environ 1 000 pages, est le plus long et l'un des plus complexes jamais rédigé par l'Organisation en onze années d'existence - d'où ses nombreux reports de publication. Il répond à une plainte déposée, en mai 2003, par les Etats-Unis, le Canada et l'Argentine contre le moratoire européen de 1998 sur les OGM, jugé protectionniste et  sans fondement scientifique. Après sa levée en mai 2004, sept produits agricoles et alimentaires ont reçu l'autorisation d'être importés en Europe, mais, selon les plaignants, la France, l'Autriche, l'Allemagne, la Grèce, l'Italie et le Luxembourg auraient maintenu leurs propres moratoires.

L'Europe reste méfiante
 Les agriculteurs américains chiffrent à environ 330 millions de dollars par an le manque à gagner sur le marché européen.  "Avec la décision de l'OMC, nous ne sommes pas encore au bout du chemin, mais nous avons franchi une étape importante", a commenté Sean Darrah, vice-président de la Fédération de l'industrie biotechnologique américaine, rappelant que plus de 8 millions d'agriculteurs dans 21 pays ont déjà opté pour des cultures génétiquement modifiées. 

Connus pour leur méfiance vis-à-vis des OGM, les Européens pourraient cependant décider d'ignorer la décision, comme dans le cas du boeuf aux hormones, et préférer payer d'éventuelles amendes. "Cette décision de l'OMC n'est qu'une victoire symbolique pour l'industrie des OGM. Cela va augmenter les craintes des consommateurs et leur rejet des OGM", a prévenu Daniel Mittler, conseiller en commerce international pour Greenpeace, qui juge douteuse la stratégie du Canada, des États-Unis et de l'Argentine visant à forcer "les consommateurs à manger des OGM contre leur volonté".

Selon un sondage BVA pour l'association Agir pour l'environnement, publié hier, plus des trois quarts des Français sont ainsi favorables à une interdiction temporaire des organismes génétiquement modifiés. Ce matin, François Goulard, ministre délégué à la Recherche, a présenté en conseil des ministres son projet de loi définissant, en transposition d'une directive européenne, les procédure d'autorisation des OGM en matière de dissémination et de mise sur le marché.

Sources : L'EXPRESS

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans OGM

Commenter cet article